Land’Art de Sangkhlaburi
C’est en se promenant en scooter dans les environs que nous avons pris un petit chemin de terre.
Celui-ci nous mena au bord d’un bel étang.
Deux ponts de bois le traversaient et nous permirent d’atteindre les autres rives.
Il faisait déjà très chaud mais le lieux nous offrit quelques graines et écorces de bambous nous inspirant à y réaliser un mandala….
Lors de notre collecte, nous n’avions pas vu que cette jolie araignée d’une dizaine de cm avait pris pour habitat une de nos écorces de bambou…
Intrigué de nous voir ramasser différents feuillages et autres végétaux, un paysan qui travaillait non loin de là est venu voir ce que nous faisions.
Tout souriant, il a contemplé notre oeuvre pendant quelques instants et s’en retournant a interpellé ses voisins en leur disant :
« Ils ont fait une grande fleur, un temple pour la Nature ! »

Le land’art est vraiment un langage universel !…

Pour nous suivre à Ayutthaya,
Merci pour vos commentaires les amis.
Ne vous inquiétez pas si vous ne voyez pas s’afficher votre premier message car nous devons le valider pour que les prochains apparaissent ensuite automatiquement.

157 Commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *