ROAD TRIP TO
« XE BANG FAI CAVE »
Après notre passage au Nirvana, nous sommes descendu à Thakhet pour rendre visite à Sandrine et Marie, deux françaises, qui nous y avaient invité.
Nous les avions rencontré au Nirvana.
Sandrine tient un bar pizzeria,  » Le Patalaï  » que nous vous recommandons vivement si vous passez par là.
Thakhet est sur les bords du Mekong et sur l’autre rive, c’est la Thaïlande.
La région est magnifique, montagnes karstiques, rivières et grottes.
Thakhet est le départ de la grande boucle, très connue dans la région, elle se fait en scooter, moto, vélo, voiture ou touk-touk sur 3 à 4 jours.
Dès notre arrivée là-bas, nous avons eu la bonne idée d’aller manger dans un resto chinois… Mauvaise pioche.
La salade aux crevettes à la sauce ultra pimentée me sera fatale et nous bloquera pendant trois jours dans notre chambre, heureusement climatisée.
Après m’être remise de cette petite intoxication alimentaire nous décidons nous aussi de partir découvrir la région.
La grande boucle étant un peu trop fréquentée à notre goût, nous décidons d’aller voir  » Xi Bang Fai Cave  » dont nous avait parlé Sandrine et Marie qui y étaient allées quelques jours avant leur passage au Nirvana.
La veille de notre départ nous avons rencontré par « hasard »au Patalaï , Bastian un ami de Sandrine qui les avait emmené en 4x4 jusqu’au bout de la route et avaient fini le reste du chemin en bateau.
Nous lui parlons donc de notre projet et c’est avec plaisir qu’il nous donne quelques indications pour nous y rendre.
Il faut savoir que cette grotte reste sauvage et est hors des sentiers touristiques, il n’y a que deux routes possibles…
C’est sur un coin du bar que nous griffonnons les routes et quelques renseignements non indiqués sur notre carte.
C’est le lendemain matin à 8h, après le petit déj’ que nous partons avec le scooter (de ville) réservé la veille et notre fameuse carte de  » cowboys « .
Contents de cette nouvelle aventure qui nous attends, nous prenons la route goudronnée que nous devrons quitté une trentaine de km plus loin pour prendre une piste sur la droite après le 1er pont…
Nous partons dans l’idée de faire une soixantaine de km…
La conversation de la veille et ses explications en  » françanglais  » n’auront pas été des plus précises car nous ne trouverons jamais cette piste…
Voyant le temps s’écouler en sachant que nous avions loué le scooter pour 3 jours, nous décidons de prendre l’ancienne route que l’on nous avait vivement déconseillée…
Et les 60 km que nous avions compris s’avèrent être en réalité 160 km…Nous emmenant à 15 km de la frontière du Vietnam… Traversant ainsi tout le laos d’ouest en est. Oups…
( Décidément, on est trop nul en anglais…)
Quelques kilomètres plus loin, nous comprendrons pourquoi on nous avait déconseillé cette piste…
Nous avons dû faire 160 km de piste défoncée, caillouteuse et poussièreuse sous un soleil de plomb…
On ne s’en rends pas bien compte sur les photos bien trop occupés à éviter les chutes plutôt que de jouer les reporters dans les moments les plus périlleux.
Vitesse moyenne du parcours 20 km/heure,..
Notre trajet durera environs 11 h…
Nos fesses s’en souviennent encore…
La nuit tombait et nous étions encore loin d’être arrivé !
Nous demandions de temps en temps aux laos si nous étions sur le bon chemin sans savoir vraiment si ils nous comprenaient, vu les réponses parfois contradictoires…
A la nuit noire, on comprends qu’il nous reste encore une trentaine de km à faire… Courage… La route est de plus en plus chaotique et c’est arrivé au dernier gros village indiqué sur notre carte que nous croisons un lao qui parle un peu anglais, chose extrêmement rare dans cette partie du pays.
Il nous indique que la guesthouse où nous devons dormir n’est plus qu’à 12km.
Super !…

…On mettra une heure et demi pour y arriver…

En fait, la piste déjà parcourue était de la rigolade par rapport à ce qui nous attendait…
Même avec notre camion 4x4 on ne s’y serait jamais aventuré !
Mais bon, on avait pas fait tout ça pour rebrousser chemin si près du but et l’idée de faire demi tour nous était inconcevable.
Alors  » let’s go  » comme nous avait dit le lao croisé quelques kilomètres plus loin.
Nous étions quand même mort de rire de cette situation, nous qui voulions barouder on en prenait pour notre grade !
Joce avait les bras à bout de force de tenir le scooter sans nous faire chuter une seule fois depuis autant de km sur ces routes qui n’en étaient pas vraiment.
L’apothéose fut d’arriver devant un cour d’eau qui coupait la route…
Et merde…
Elle continuait de l’autre côté, il nous fallait donc le traverser…
Le scooter de ville n’est pas spécialement l’engin le plus adapté à cette pratique, mais tout comme nous il en était plus à ça près…

Nous avons donc traversé ce court d’eau et continué notre périple.
On y était presque…
Après une demi heure, nous sommes enfin arrivé à Nang Fing guesthouse… Yes !!!!
On est super content d’être arrivé là sans encombre et nous nous réjouissons déjà de la bonne douche et du bon repas chaud que nous allons prendre.
Mais surprise !!! Personne n’est là…
 » Y a quelqu’un ?  »
Pas de réponse…
Le seul accueil que nous aurons sera les lumières allumées de la guesthouse…
Ok…

Nous décidons de faire le tour de cet endroit et découvrons avec étonnement que les chambres sont ouvertes…
Cool… On se voyait déjà dormir sur les tables de pique-nique…
Le truc c’est qu’il n’y a pas de drap sur les matelas, pas de taies d’oreillers et pas de couettes…
On accueil… On se rend compte que l’endroit n’est pas très fréquenté et un peu négligé.
Vu l’état de la salle de bain commune, nous choisissons l’option tuyau d’arrosage à l’eau froide dans le jardin…
Enfin une bonne douche après cette journée dans la poussière et la sueur… On en rêvait !
La magie a fait que’il y avait juste assez d’eau pour la douche… Pas plus…
Heureusement nous avions amené quelques bananes et des gâteaux secs.
En mangeant, on a entendu du bruit derrière la maison, on est allé voir et c’était un cochon qui fouillait les poubelles !
En le suivant, il nous a emmené au fil à linge où séchaient des draps, des taies d’oreillers et des couettes toutes propres !!!
Royal !
On allait pouvoir se faire un vrai dodo !

On s’est donc installé pour la nuit.
On a fait comme à la maison.
Après un sommeil de plomb bien mérité, c’est par la musique venue d’en bas que nous nous sommes réveillés par un beau matin ensoleillé.
Le gardien du lieu était venu éteindre les lumières au petit matin et se préparait son petit déjeuner de patates douces grillées.
Pas vraiment surpris de nous voir descendre de notre chambre la tête un peu enfarinée.
Miracle !
Nous aurons même droit à un bon café chaud en poudre !… La journée commençait bien !
Et Xi Bang Fai Cave n’attendait plus que nous.
Cette grotte se trouve dans le parc national Hin Nam Nor.
C’est un des passages fluviales souterrains le plus long du monde.
11 km de long, 76 m de hauteur et 56 m de large.
Nous remontrons la rivière souterraine en pirogue juste 1 km environs car l’accès s’avère très techniques, il faut franchir des cascades, prendre un canoé gonflable, avoir les autorisations et surtout un guide spécialisé.
Nous prendrons ensuite à pied un couloir nous menant aux salles immenses sur un autre kilomètre.
La grotte est dans son état naturel, la visite se fait à la lampe frontale c’est pourquoi les photos ne sont pas d’une grande qualité.
Mais le spectacle est fantastique !
Après la visite de la grotte, nous avons redescendu la rivière jusqu’à une plage de pêcheur.
Un lieu paradisiaque où des centaines de papillons nous attendaient…
Ce fut et restera pour toujours un moment magique et inoubliable.
Nous n’avons pas résisté à nous y baigner, un vrai délice.
Ce lieu est un des plus beaux endroits qu’il nous a été donné de voire sur notre magnifique petite planète bleue.
Les peuples laos sont pour nous les plus gentils Humains que nous ayons rencontré.
Leur simplicité et leur gentillesse nous ont profondément touché.
Nous aurions adoré rester plusieurs jours dans ce paradis, mais les pêcheurs que nous avons rencontré nous ont dis qu’il allait probablement pleuvoir en fin d’après midi.
La pluie voulait dire que les piste deviendraient totalement impraticable en scooter et nous aurait bloqué pour plusieurs jours.
Cela n’aurait pas été un problème pour nous, bien au contraire mais ça en aurait été un pour la location du scooter.
Nous avons donc décider de reprendre la route et de faire les 12 km de piste vraiment difficile pour rejoindre le gros village voisin et y passer la nuit.
Après une douche chaude, un vrai repas, une bière bien fraîche et une bonne nuit de sommeil dans une guesthouse du village voisin, nous reprenons la route en direction de Thakhet, 160 km plus loin.
Une fois nous être mieux renseigné, nous nous engageons sur la route que nous aurions dû prendre à l’aller.
Les paysages sont magnifiques et le chemin  » un peu  » plus praticable.

Après une trentaine de km, nous arrivons à une rivière et embarquons le scooter sur une pirogue car le pont a été détruit par une crue.
On nous l’avait pas encore faite celle-là !

Puis la route continue…
Petite baignade de bord de route fort agréable…
Nous avions quitté les chemins de terre pour rejoindre la route goudronnée et étions à environs une cinquantaine de kilomètres de Thakhet lorsque nous avons aperçu une grotte sous une falaise karstique.
Idéal pour une petite pose à l’ombre…
La cavité est magnifique, seulement voilà…
En nous promenant aux alentours nous avons découvert, posées sur un rocher ces quelques mines anti-personnelles trouvées par les paysans qui travaillent les rizières.
Elles ont la taille des boules de pétanques en moins marrant.
Tristes vestiges laissés par l’inhumaine guerre du Vietnam qui a également largement touché le Laos et le Cambodge.
Malheureusement la région en est truffée…
On a donc regagné la route en prenant soin de reprendre le même chemin.
On faisait pas trop les malins…
Nous on voyage le plus léger possible.
C’est pas le cas de tous le monde…
Pour suivre notre retour à Thakhet et rencontrer notre plus  » Grand Ami « ,

75 Commentaires

  1. black mass

    First off I would like to say fantastic blog! I had a quick question that I’d like to
    ask if you do not mind. I was interested to know how you center yourself and clear your mind before writing.
    I’ve had difficulty clearing my thoughts in getting my thoughts out.
    I do take pleasure in writing but it just seems like the first 10 to 15 minutes are lost just trying to figure out how to begin. Any ideas or hints?
    Thank you!

    Réponse
  2. best web hosting company

    Hello everyone, it’s my first pay a quick visit
    at this web page, and post is actually fruitful in support of
    me, keep up posting these posts.

    Réponse
  3. web hosting sites

    I feel that is among the so much vital info for me. And i am glad studying your article.

    But wanna commentary on few normal things, The web site style is perfect,
    the articles is really nice : D. Just right task, cheers

    Réponse
  4. llviabest.com

    Blood Tests Blood tests may reveal whether a rheumatoid factor—or any other antibody indicative of inflammatory arthritis—is present.
    viagra online free sample (llviabest.com) viagra online review

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *